Lfl2020 keyarts logo 2

LFL : WHAT'S NEW CHEZ LES EQUIPES POUR LA SAISON 2

TEAM LDLC OL

On commence avec LDLC qui a largement survolé la première saison, mais dont le visage change beaucoup.

C’est peut-être l’équipe avec le plus grand écart en termes d’expérience en son sein.

D’un côté : Yellowstar qui dépoussière son clavier pour repasser joueur, lui qui l’était déjà il y a 10 ans…

De l’autre : le très jeune français Vetheo. Challenger mid de 17 ans apparaissant comme l’un des plus jeunes espoirs de la saison.

Entourés de Bando sur la toplane qui fait son retour chez LDLC OL, du jungler Tynx, monstre de Nidalee qui arrive de chez ROG, et de l’ADC Monk qui s’est illustré avec MCES, tous les espoirs sont permis pour les renards de LDLC OL !

MISFITS PREMIER

Chez les lapins de Misfits Premier, la nouvelle génération française est à l’honneur également !

D’abord Decay, ancien midlaner de l’équipe Bastille Legacy qui s’est révélé en OpenTour. Il a eu l’occasion de s’entraîner avec l’équipe mère de Misfits, et de jouer avec l’équipe LFL. C’est naturellement qu’il obtient sa place en midlane. On peut attendre de ce joueur réputé pour sa qualité d’« hardworker » qu’il continue sa progression et nous en mette plein la vue !

Ensuite Jezu, jeune ADC français prometteur. Il s’est récemment exprimé au micro de Krok au sujet de la confiance qui lui est accordée. Il est conscient de l’opportunité que représente pour lui cette place en LFL, et semble plus que motivé pour accompagner son équipe le plus loin possible.

Accompagnés du très expérimenté Kirei dans la jungle, qui repasse en LFL après un passage en LEC, d’Agressivoo qui a fait forte impression avec les Devils.one, et de Doss, les conditions semblent réunies pour que les lapins soient redoutables !

GAMERSORIGIN

Place aux GamersOrigin !

Comment ne pas commencer par Toucouille, le jeune prodige de 18 ans au pseudo lyrique et romanesque ? Ayant brillé d’abord en OpenTour avec Izidream, faisant tout brûler sur son passage avec son Rumble mid, il intègre GO certainement pour le meilleur !

Sur la toplane, c’est Shemek qui fait son retour chez GO, structure au sein de laquelle il avait largement dominé la scène française il y a deux ans.

Accompagnés de Bluerzor dans la jungle, et XDsmiley et Hustlinbeast sur la botlane, tous les espoirs sont permis pour GO.

TEAM VITALITY BEE

Chez Vitality Bee, il y a également beaucoup de changements !

Le seul à ne pas bouger, c’est Saken sur la midlane. Après sa saison 2019 très convaincante, incluant notamment un passage remarqué sur la scène du LEC, il resigne avec Vitality. Avec un fond d’écran alternant entre une photo de Jiizuke et un burger chicken pour le motiver (véridique), le monstre d’Aatrox va sans doute encore nous régaler !

A ses côtés, le réputé Nji occupera le poste de jungler après un passage chez Fnatic Rising.

Au rôle de support, Steeelback intègre l’équipe, après une séparation déchirante avec Djoko, l’occasion pour lui de montrer qu’il fait toujours partie des meilleurs supports français !

Yoppa arrive de chez MAD Lions pour assurer la toplane. Enfin au rôle d’ADC, Lucker arrive de Komputronik Gaming Scouting Grounds, l’équipe académie de Devils.one, et aura à cœur de montrer ce dont il est capable !

MCES

Du côté d’MCES, une line up très très haute en couleurs ! Attention les yeux !

Jester, Moopz et Kaze restent le midlaner, le support, et le toplaner. Ils sont rejoints par le fringant Djoko dans la jungle, et Yuuki qui fait son grand retour au poste d’ADC !

Quelles retrouvailles pour Djoko et Kaze qui ont œuvré ensemble à la domination écrasante de la scène française à l’époque de Millenium, ou même des Frères du purgatoire (pensée pour Myw qui est également passé par MCES).

Cette année, MCES mise sur l’expérience, avec des noms que l’on connaît bien, et depuis longtemps.

Leurs vidéos de présentation de thugs ne vous ont pas échappées. Il s’agira maintenant pour le milieu (esportif) marseillais de performer en LFL !

SOLARY

Chez Solary, on se tient à la devise de l’équipe : « Solary, team d’amis ».

Aucun changement : Katare sur la toplane, Manaty dans la jungle, Tonerre sur la midlane, et Wakz et Hantera sur la botlane.

Malgré une première saison compliquée, Solary a su montrer peu avant la fin de beaux signes d’amélioration. En faisant le pari de ne pas changer leur roster, on peut espérer que le travail de fond va payer cette année. Et il vaut mieux pour eux, car derrière, LUNARY, qui va officier en Division 2 se ferait un plaisir de prendre leur place.

Et si cela venait à arriver, on en entendrait parler longtemps…. Très longtemps.

IZIDREAM

Izidream est l’une des deux nouvelles structures à intégrer la LFL cette année, avec Gameward.

Elle est composée de Vince sur la toplane, Bloody dans la jungle, et Lafleur et Nolan sur la botlane. Ces noms sont très connus de ceux qui suivent la scène française dans sa globalité puisqu'ils ont brillamment marqué la fin de l’OpenTour. C’est une très bonne chose de les voir intégrer la LFL pour montrer ce dont ils sont capables, et que la persévérance peut payer.

Avec le départ de Toucouille qui rejoint GO, c’est le polonais Sebekx venu tout droit d’Illuminar Gaming qui assumera la responsabilité de la midlane.

Il leur appartient maintenant de transformer l’essai !

GAMEWARD

Enfin, Gameward aligne un beau mix de nouvelles générations :

Salut a tous sera le toplaner, ancien de TrainHard aux côtés notamment de Jezu (maintenant chez Misfits Premier) il a l’opportunité de révéler son potentiel, et le fera assurément.

Dans la jungle : KarimKT, le talentueux joueur de Lee Sin arrive fraîchement d’aAa pour mettre sa fulgurance au service de son équipe.

Sur la midlane, c’est le grec Von, venu de We love gaming qui prendra les rênes.

Enfin, la botlane sera composée de Seelame, ancien ADC de l’équipe Bastille Legacy qui a performé en OpenTour, ou encore de Gros couscous qui a illuminé la Grosse ligue. Le pas est fait : le voici en LFL pour le meilleur !

Il sera accompagné du monstre de Thresh : Enjawve, venu tout droit de ROG. Une duolane explosive dont il faudra se méfier.

Voici pour le tour d’horizon des 8 équipes de ce spring split de LFL, il est à noter que 26 des 40 joueurs sont français, et 9 évoluaient en OpenTour.

Il semble que l’ascension des légendes soit toujours d’actualité…

PAR GLOPO

Twitter : @Gloponus

Plus d'articles La ligue française

Actus des autres ligues